Classification des emplois : un devoir de vérité, une exigence d’unité

Classification des emplois : un devoir de vérité, une exigence d’unité

Le projet d’accord classification du 19 Décembre 2014 a été signé par la CGC, la CFDT et la CFTC et la Direction Générale de Pôle Emploi. Le SNU, FO et la CGT, ont fait valoir légalement leur droit d’opposition. Ce projet d’ accord ne s’applique donc pas au personnel.

Les organisations  signataires du projet d’accord CFDT, CCG et CFTC ont choisi l’action juridique au détriment des seules règles de démocratie sociale. Les organisations syndicales opposées à ce projet d’accord sont convoquées au Tribunal de Grande Instance de Paris (TGI) pour comparaître  le 10 mars 2015 afin que le juge annule la validité du droit d’opposition formulé et fasse appliquer par son jugement le projet d’accord de la classification. C’est un choix mûrement pesé d’après leurs écrits.

Pour le SNU cette action en justice engagée par des organisations syndicales contre d’autres est de notre point de vue dommageable pour l’unité syndicale, l’avenir du dialogue et des relations sociales, la défense des intérêts de tout le personnel à Pôle Emploi et le syndicalisme en général.

Télécharger (PDF, 2SNUPEFSU_CLASSIFICATIONS_FEVRIER2015.pdf)

Auteur: SNU

Partager
Share This