La DG veut-elle casser la voix des agents publics de Pôle Emploi en distribuant des sanctions ?

La DG veut-elle casser la voix des agents publics de Pôle Emploi en distribuant des sanctions ?

Nous ne laisserons pas faire !

Qui est là pour me soutenir quand un demandeur d’emploi m’interpelle violemment, m’insulte ou profère des propos dégradants ?
Qui est là quand un directeur d’agence me sermonne individuellement en pleine réunion de service ?
Qui est là quand un membre de l’ ELD ou un collègue critique avec véhémence mon travail ?

Pas grand monde !

Cependant la responsabilité et le devoir de l’établissement sont de prendre en charge, de protéger et d’accompagner chaque personne confrontée à des violences générées ou subies.

Cependant la responsabilité et le devoir de l’établissement sont de trouver une ou des solutions de conciliation pour chaque personne concernée (Agent, demandeur d’emploi, employeur).

L’employeur doit prendre, en application de l’article L 4121-1 du Code du travail, « les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des agents ».

Mais, en aucun cas, l’UNIQUE solution ne doit être d’infliger une sanction disciplinaire.

SP_CPN2_JANVIER2019_SNU

Auteur: SNU

Partager cet article :
Share This