Supprimer des centaines de postes à Pôle emploi dans cette période est une pure hérésie

Supprimer des centaines de postes à Pôle emploi dans cette période est une pure hérésie

Déclaration SNU au CCE du 23 octobre 2018

Après une première vague de 297 suppressions d’équivalents temps plein (ETP), auxquelles s’ajoutent la fin des 1300 contrats aidés qui impactent directement le réseau et détériorent nos conditions de travail et leurs substitutions scandaleuses par les services civiques, nous apprenons qu’une deuxième vague de 400 postes équivalents temps plein travaillé (ETPT) soit plus de 800 ETP est en cours de discussion à l’Assemblée Nationale dans le cadre de l’examen du PLF 2019. Ce sont plus de 1300 postes qui vont disparaître à Pôle emploi.

Oui les Services Publics ont un coût mais pour l’ensemble de nos concitoyens, ils n’ont pas de prix.

Aucun des 53 000 salarié.es de Pôle emploi n’est de trop pour assurer aux 6 millions de nos concitoyen.nes privé.es d’emploi un service public de qualité.

DECLARATION_SNU_CCE_23OCTOBRE2018

Auteur: SNU

Partager cet article sur
Share This