Hommage à Bernard GRASSI

Hommage à Bernard GRASSI

Le Syndicat National Unitaire Travail Emploi Formation Economie de la FSU souhaite rendre hommage à Bernard Grassi, militant de longue date de notre organisation, qui vient de nous quitter brutalement.

Bien que retraité depuis plusieurs années, Bernard était largement connu et très apprécié dans les services du ministère du travail, bien au-delà de sa Région des Pays de la Loire, et ce, pour plusieurs raisons :

  • Fin connaisseur du droit du travail et de sa pratique, il a formé de nombreux contrôleurs et inspecteurs du travail, qu’il savait amener à comprendre et à débattre autour des questions les plus pointues et les plus actuelles, avec une grande honnêteté intellectuelle, sans jamais se mettre lui-même en avant,
  • Tant dans son engagement syndical (CFDT d’abord, FSU ensuite) qu’associatif (Association Villermé, dont il a été président), il a toujours porté l’exigence de l’effectivité d’un droit du travail, conçu comme un droit des travailleurs, auquel devait contribuer l’action de l’inspection du travail.  Il a été un artisan infatigable, dans un contexte de déréglementation et de délégitimation de l’action de l’Etat, de la promotion des droits fondamentaux de l’homme au travail et à un emploi véritable. A ce titre, il a aiguillonné notre réflexion collective, sur des sujets, à l’époque, nouveaux, comme les arrêts de travaux et les sanctions administratives. Pour lui, le syndicalisme au ministère du travail ne pouvait se concevoir comme corporatiste et détaché du sens profond des missions confiées aux agents.
  • A toutes les étapes de son parcours, et jusqu’en retraite, il a gardé vivantes ses convictions, ce qui n’est pas forcément le plus courant, y compris chez les anciens inspecteurs du travail. Ainsi, a-t-il encore activement participé à l’écriture, en Juin 2017, d’une lettre ouverte d’anciens inspecteurs du travail à la Présidente de La République en marche, Catherine Barbaroux, afin de la dissuader de détruire les règles protectrices de droit du travail que notre pratique avait pu consolider au fil des ans. On a vu, avec l’adoption des ordonnances, ce qu’il en est advenu…
  • Au-delà de ses activités professionnelles et militantes, Bernard était doté d’une personnalité attachante : bienveillance, joie de vivre, chaleur, qui le faisaient apprécier par tous. Fait rare dans notre milieu professionnel, il avait développé une passion singulière, celle de conteur. Certains d’entre nous se souviennent encore d’une soirée d’un stage syndical à St Brévin, dans les années 90, où il nous avait tenus en haleine, suspendus aux contes qu’il nous avait préparés et nous délivrait, sourire aux lèvres.

Avec son départ, nous perdons bien plus qu’un collègue, un camarade, un ami.

Nous partageons la peine de ses proches et les assurons de notre sympathie.

Nous gardons toutefois une image souriante de Bernard, nous sommes heureux de l’avoir connu et bénéficié de sa réflexion et de son aide.

Bon voyage, Bernard, continue à nous faire avancer !

 

Télécharger (PDF, 114KB)

Auteur: snutefe

Partager
Share This