La FSU défend les services publics

La FSU défend les services publics

 

La raison d’être du service public qui nous accompagne tout
au long de la vie, c’est :

▶ de répondre aux besoins sociaux présents et à venir ;
▶ d’assurer, en dehors de la logique de profits, l’accès de
chacun-e à des services essentiels,
▶ de garantir collectivement des droits dans le respect de
l’intérêt général selon le principe « chacun contribue selon ses
moyens et reçoit selon ses besoins » : droit à l’éducation, à la
santé, à la sécurité, aux transports, à l’énergie, à la culture, à
la prise en charge de la dépendance etc…
▶ de mettre en oeuvre des relations de solidarité (redistribution
des richesses, impôt progressif), des mécanismes de
cohésion économique, sociale (minima sociaux…), territoriale
(péréquation), générationnelle (sécurité sociale, retraites) ;
▶ de préparer l’avenir et le développement durable, économique,
social et environnemental du pays notamment par un
véritable aménagement du territoire.

Ces principes sont minés par les diktats du libéralisme économique,
et s’y substituent la concurrence et le profit pour
quelques un-es. En attaquant les services publics, « le patrimoine
de ceux qui n’en ont pas » et en stigmatisant la dépense
publique, ce sont notamment les classes populaires qui sont la
cible. Ces dernières, soupçonnées voire accusées de profiter
d’avantages indus, subissent un contrôle social de plus en plus
lourd. Par contre, les cadeaux fiscaux et les allègements de cotisations
se multiplient et profitent aux plus riches.

4_pages_services_publics_fsu_26_4_18

Auteur: snutefe

Partager