Bernadette GROISON : Le gouvernement ne respecte pas les organisations syndicales

Bernadette GROISON : Le gouvernement ne respecte pas les organisations syndicales

La secrétaire générale de la FSU dresse un “mauvais bilan” de la concertation sur la réforme de la fonction publique. À un mois des élections professionnelles, Bernadette Groison regrette le manque de clarté du gouvernement sur son projet pour les fonctionnaires.

Quel bilan tirez-vous de la concertation sur la réforme de la fonction publique que le gouvernement vient de suspendre en raison des élections professionnelles qui arrivent ?

Nous en sommes toujours au même point, à savoir un profond désaccord sur les orientations portées par le gouvernement pour la fonction publique. Dès le début de la concertation, nous avons exprimé nos craintes sur les chantiers ouverts par l’exécutif, mais force est de constater qu’après des mois de discussions, il n’y a eu aucune écoute des représentants du personnel. D’une réunion à l’autre, le gouvernement n’a même pas fait l’effort d’intégrer une quelconque proposition ou réflexion des organisations syndicales. Le dialogue social est aujourd’hui défini de manière unilatérale par le gouvernement. C’est un monologue de sourds.

Télécharger (PDF, 587KB)

Auteur: snutefe

Partager