CTM du 12 mars 2019

CTM du 12 mars 2019

La FSU, avec 7 autres organisations syndicales, a refusé de siéger au Conseil Commun de la Fonction Publique qui devait le 6 mars 2019 examiner le projet de loi dit «de transformation de la Fonction publique ». Nous ne pouvons que redire notre opposition aux orientations du gouvernement qui tournent le dos aux principes mêmes de la Fonction Publique. Au lieu de reconnaitre et de valoriser l’action collective et individuelle de ses agents dans la réalisation de leurs missions de service public, le gouvernement affiche méfiance et suspicion vis-à-vis de ses propres agents par des mesures destinées à les fragiliser, les diviser, les déstabiliser : recours accru au contrat au lieu du recrutement par concours, individualisation des rémunérations, affaiblissement des instances de représentation des personnels et des droits syndicaux, prévision d’externalisations de missions avec obligation pour les agent.e.s de suivre leurs services… Pour lutter contre les inégalités sociales et territoriales, contre le sentiment d’abandon d’une grande partie de la population, la Fonction Publique, avec tous ses agents, a un rôle important à jouer pour assurer les missions des services publics indispensables aux besoins des usagers.

Auteur: snutefe

Partager cet article :
Share This