Déclaration du SNUTEFE-FSU lors du CTM du 11 octobre 2016

Déclaration du SNUTEFE-FSU lors du CTM du 11 octobre 2016

Monsieur le Président,
La FSU combat les régressions des droits des salariés c’est le motif fondamental de son opposition à la loi travail.
La FSU défend les libertés syndicales, elle est inquiète de ce qui se passe dans les entreprises (Goodyear et Air
France notamment), mais elle est aussi inquiète par l’évolution de ces droits au sein de notre ministère.
Le SNUTEFE FSU a fait l’objet fin septembre d’une mise en demeure d’enlever des fenêtres de son local syndical
de Mirabeau une affiche satirique exprimant une opposition à la loi travail. Il n’est pas envisageable pour nous
qu’une organisation syndicale représentant les agents du Ministère du travail et de l’emploi ne puisse
valablement s’exprimer sur le contenu d’un projet de loi qui traite de l’objet de leurs missions et des conditions
de leurs interventions ? Il s’agit d’une négation de la conception française du syndicalisme et, singulièrement, de
nos propres statuts.
Le droit d’expression des organisations syndicales doit être respecté au sein du Ministère du Travail et
notamment leur droit d’exprimer librement et publiquement des critiques concernant des projets ou des textes
directement liés à leurs missions et aux conditions d’exercice de ces dernières.

Télécharger (PDF, 92KB)

Auteur: snutefe

Partager