Droit de retrait à la SNCF, quand la ministre va à l’encontre du droit et de ses agents

Droit de retrait à la SNCF, quand la ministre va à l’encontre du droit et de ses agents

Ci-dessous, un communiqué de presse de notre syndicat sur la sortie médiatique catastrophique de celle qui est censée être la Ministre du Travail et donc celle qui défend l’activité de ses services.
Au lieu de quoi, Madame Pénicaud se permet d’avoir sa propre lecture du droit du travail et méprise le travail des agents de contrôle en charge du dossier.
Dans un même mouvement de préservation des intérêts de la SNCF, le DGT s’est empressé de prendre la plume pour rappeler au groupe public ferroviaire qu’une lettre d’obs d’une agent de contrôle, c’est de la roupie de sansonnet, un petit papier ne comportant que des préconisations qui n’ont aucune valeur juridique contraignante.
Nous vous joignons donc aussi la lettre d’Yves STRUILLOU.

PDF Embedder requires a url attribute lettre-SNCF-DR_N°2019-38et2019-39

Com-Presse-Penicaud-et-DGI-SNCF-vd

Auteur: Dominique

Partager cet article :
Share This